Grassroots human rights advocacy and a lifeline for our community

More Than Six Acts of Antisemitism a Day, New Audit Reveals

April 27, 2020

B'nai Brith Canada

While Jews were viciously attacked and/or killed in New York, New Jersey, California and Germany in 2019, the number of antisemitic incidents in Canada set records for a fourth consecutive year.

The 2019 Annual Audit of Antisemitic Incidents, produced by B’nai Brith Canada’s advocacy arm, the League for Human Rights, recorded 2,207 incidents of antisemitism, an increase of more than 8 per cent compared with the previous year. This marked the second successive year in which the 2,000 plateau was exceeded, amounting to an average of more than six incidents per day.

Assaults became more brazen and violent in 2019, with several occurring in broad daylight and some directly in front of eyewitnesses.

Such incidents included:

  •  An assault against a visibly observant Jewish man by a Montreal taxi driver. 

  • A Toronto woman being spat on after being accosted with antisemitic abuse by her neighbour.    

  • A group of Hasidic children in Outremont, Que. being sprayed with tar by a construction worker.     

  • A physical attack against two young observant Jews in a Toronto area public park. 

Other incidents included:

  • A workplace supervisor abused a Jewish employee in Montreal, verbally harassing him and then throwing a coin at him.

  • A student-union representative in Toronto refused to endorse a campaign to bring kosher food to campus because a group supporting the idea was “pro-Israel.”

  • Two male youths gave a Nazi salute outside a Winnipeg Jewish school in full view of students.

  • In St. John’s, Nfld., spray-painted swastikas appeared on road signs and fences.

  • In Gabriola Island, B.C., antisemitic graffiti was spray-painted on the main building at a Jewish summer camp.

  • In Edmonton, a cleric publicly suggested that “international Zionism” was behind the ISIS terrorist organization.

There was an increase of more than 11 per cent in anonymous online harassment, much of it advocating genocide and Holocaust denial.

“The record numbers of incidents we have documented in recent years have become the new baseline for antisemitism in Canada - and they are alarming,” said Michael Mostyn, Chief Executive Officer of B’nai Brith Canada.

“These figures, and the brazenness of the incidents we are seeing, would have been unthinkable just a few short years ago. Instead, they have become a loathsome reality in this country. It is not only Jewish people who must be appalled by this pattern. It’s any law-abiding, decent human being.”

The most dramatic spikes occurred in Ontario and Quebec, where there were 62.8 per cent and 12.3 per cent more incidents, respectively, than in 2018. While the Prairie and Atlantic regions experienced decreases in incidents, their numbers remained higher than where they were before 2017, reinforcing suspicions of a new baseline throughout Canada.

“Antisemitic incidents included deadly attacks on Jews around the world in the past year, some of the worst of our lifetimes,” Mostyn added. “Murderous violence targeting Jewish communities took place in California, New Jersey, New York and Germany. Each of these tragedies is a reminder of why we must be vigilant against trends of hatred before they reach these horrific levels.

“B’nai Brith is urging government officials to promptly adopt the steps outlined in our Eight-Point Plan to Tackle Antisemitism in order to put an end to this abhorrent trend.”

Now in its 38th year, the Annual Audit of Antisemitic Incidents, which tracks and monitors trends in antisemitic hatred, is the authoritative document on anti-Jewish bigotry in Canada, cited regularly by law-enforcement agencies, government bodies and human-rights agencies worldwide.

To watch our virtual press conference, click here.

To read the 2019 Annual Audit of Antisemitic Incidents, click here.

For additional resources on antisemitism in Canada, click here.

 

Plus de six actes antisémites par jour, selon un nouvel audit

Le 27 avril 2020

Alors que des Juifs ont été lâchement attaqués ou tués à New York, au New Jersey, en Californie et en Allemagne en 2019, le nombre d'incidents antisémites a atteint un nombre record pour la quatrième année consécutive au Canada. 

L'Audit annuel des incidents antisémites 2019, produit par la Ligue des droits de la personne, l'organisme de défense des intérêts de B’nai Brith Canada, a compilé 2 207 incidents d'antisémitisme, soit une augmentation de 8 % par rapport à l'année précédente. Il s'agit de la deuxième année consécutive au cours de laquelle le nombre total d'incidents a dépassé les 2 000 cas, ce qui représente une moyenne de plus de six incidents par jour.

Les agressions ont été plus effrontées et plus violentes en 2019, et plusieurs ont eu lieu en plein jour et parfois devant des témoins.

Voici quelques exemples de ces incidents :

  • une agression contre un Juif visiblement pratiquant par un chauffeur de taxi de Montréal;  

  • une femme de Toronto se fait cracher dessus après avoir été victime d'une agression antisémite par son voisin;   

  • un groupe d’enfants hassidiques à Outremont, au Québec, est aspergé de goudron par un travailleur de la construction;     

  • une attaque physique contre deux jeunes Juifs pratiquants dans un parc de la région de Toronto.  

Autres incidents :

  • un superviseur a agressé un employé juif à Montréal, en le harcelant verbalement et en lui lançant une pièce de monnaie;

  • un représentant d'une association étudiante de Toronto a refusé de soutenir une campagne visant à rendre la nourriture casher disponible sur le campus, car un groupe appuyant l'idée était considéré comme « pro-Israël »; 

  • deux jeunes hommes ont fait le salut nazi devant une école juive de Winnipeg, et ce, à la vue des élèves;

  • à St. John's, Terre-Neuve, des croix gammées ont été peintes à l'aérosol sur plusieurs panneaux de signalisation et clôtures;

  • sur l'île Gabriola, en Colombie-Britannique, des graffitis antisémites ont été peints à l'aérosol sur le bâtiment principal d'un camp d'été juif; 

  • à Edmonton, un ecclésiastique a publiquement suggéré que le « sionisme international » était derrière l'organisation terroriste EIIL.

Il y a eu une augmentation de plus de 11 % du cyberharcèlement anonyme, prônant en grande partie la négation du génocide et de l'Holocauste.

« Le fait que le nombre record d'incidents que nous avons documentés au cours des dernières années soit devenu la nouvelle référence pour l'antisémitisme au Canada est alarmant », a déclaré Michael Mostyn, directeur général de B’nai Brith Canada.

« Ces chiffres et le caractère effronté des incidents que nous observons auraient été impensables il y a seulement quelques années. Ils sont plutôt devenus l'odieuse réalité dans ce pays. Ce ne sont pas seulement les Juifs qui doivent être horrifiés par cette tendance. Ce sont tous les citoyens honnêtes et respectueux de la loi. »

Les pics les plus dramatiques se sont produits en Ontario et au Québec, où il y a eu respectivement 62,8 % et 12,3 % plus d'incidents qu'en 2018. Bien que les régions des Prairies et de l'Atlantique aient connu une baisse du nombre d'incidents, leur nombre est demeuré plus élevé qu'avant 2017, ce qui suggère une nouvelle tendance dans la ligne de référence partout au Canada.

« Les incidents antisémites comprennent des attaques mortelles contre des Juifs dans le monde entier l'année dernière, certaines parmi les pires que j'ai vues dans ma vie, a ajouté M. Mostyn. Des massacres ciblant des communautés juives ont eu lieu en Californie, au New Jersey, à New York et en Allemagne. Chacune de ces tragédies est un rappel qu'il nous faut rester vigilants contre toutes les formes de haine avant qu'elles n'atteignent ce niveau horrible. 

B’nai Brith insiste auprès des représentants du gouvernement pour qu'ils adoptent rapidement les étapes décrites dans notre Plan en huit points pour s'attaquer à l'antisémitisme afin de mettre fin à cette tendance abominable. »

Publié pour une 38e année, l'Audit annuel des incidents antisémites, qui compile les actes haineux antisémites, fait autorité en ce qui concerne l'intolérance contre les Juifs au Canada, et est régulièrement cité par les organismes d'application de la loi, les organismes gouvernementaux et les agences de défense des droits de la personne partout dans le monde.

Veuillez cliquer sur le lien suivant pour assister à la conférence en direct. 

L'Audit annuel des incidents antisémites 2019.

Pour consulter des ressources additionelles sur l'antisémitisme au Canada, cliquez ici.

Published : Apr 26, 2020
Have you experienced antisemitism, racism or discrimination? Report an Incident