Latest News

B’nai Brith obtient le statut d’intervenant dans la procédure d’injonction de l’Université de Toronto

CLICK HERE FOR ENGLISH

Le campement à l’Université de Toronto (Chris Young / La Presse Canadienne)

Le 3 juin 2024

TORONTO – Un juge de la Cour supérieure de l’Ontario a accepté la demande de B’nai Brith Canada d’intervenir dans les efforts juridiques de l’Université de Toronto pour démanteler un campement anti-israélien au King’s College Circle du campus.

B’nai Brith Canada est profondément troublé par l’escalade des tensions et le harcèlement des étudiants et des professeurs juifs à l’Université de Toronto depuis le début du campement le 2 mai. Par exemple, un homme a récemment été enregistré en train de crier « Heil Hitler… Je souhaite qu’il vous assassine tous », tout en adressant un salut nazi à des étudiants juifs. En outre, les manifestants ont scandé des slogans violents tels que « il n’y a qu’une seule solution: la révolution intifada! ». Des messages similaires ont été trouvés griffonnés sur le campus.

L’Université de Toronto a souligné plusieurs de ces incidents dans ses documents juridiques, parmi d’autres exemples de discours menaçants, d’agressions physiques et de vandalisme. En tant qu’intervenant dans l’affaire, B’nai Brith Canada aidera la Cour en soumettant une analyse des récents développements judiciaires, législatifs et académiques, et de leur impact sur l’équilibre des droits et libertés de la personne.

« Le climat pour les étudiants juifs à l’Université de Toronto est devenu intolérable », a déclaré Richard Robertson, directeur de la recherche et de la défense de B’nai Brith Canada. « Nous sommes heureux que la Cour donne à notre organisation la possibilité d’intervenir dans la procédure. Nous sommes impatients d’aider la Cour à s’assurer que l’affaire est correctement tranchée. »