Pour se mettre dans l’esprit des fêtes, Amazon Canada doit retirer des articles révoltants

Installation de traitement d’Amazon Canada (Canadian Press)

CLICK HERE FOR ENGLISH

Le 20 décembre 2022
B’nai Brith Canada est indigné et incrédule après avoir découvert qu’Amazon Canada facilite la vente d’une vaste gamme d’articles haineux et épouvantables.

Parmi les articles disponibles sur le site Web d’Amazon en cette période des Fêtes, on trouve des images irréfutablement dégoûtantes d’Hitler et des nazis, des gravures sur le thème de l’Holocauste et des articles rituels juifs présentés comme des vêtements de plage.

On trouve même des autocollants muraux, des impressions sur toile et des affiches représentant des victimes décharnées de camps de concentration et le camp de la mort d’Auschwitz.

Il n’y a pas si longtemps, B’nai Brith a publié un communiqué de presse révélant qu’il avait réussi à encourager Walmart Canada, un autre grand marchand en ligne, à cesser de faciliter la vente d’un article ressemblant fortement à un tallit, qui est sacré dans la religion juive. Cet article avait été présenté de manière frivole comme une serviette de plage sur le site Web de Walmart mais, heureusement, il a été immédiatement retiré à la suite de notre intervention au début du mois. Nous avons apprécié l’action rapide de Walmart et sa forte responsabilité d’entreprise.

Cependant, contrairement à Walmart, Amazon n’a répondu en aucune façon au plaidoyer en ligne de B’nai Brith et a ignoré une lettre directe de notre part qui implorait la plateforme de retirer ces articles hautement offensants.

De plus, Amazon encourage la vente de publications antisémites et antisionistes, dont une qui promeut une théorie de conspiration selon laquelle les sionistes ont cherché et cherchent à influencer indûment les affaires mondiales.

«Amazon est l’un des détaillants en ligne les plus importants et les plus prospères de notre pays,» a déclaré Michael Mostyn, directeur général de B’nai Brith Canada. «C’est une période de l’année particulièrement rentable pour elle. En tant que grande société multinationale disposant d’énormes ressources, il n’y a aucune excuse pour que cette société tire profit de la vente d’articles révoltants profondément offensants et nuisibles à la communauté juive et aux personnes de bonne conscience.

«Qu’il s’agisse de livres prônant des théories de conspiration antisionistes ou de gravures représentant des corps décharnés dans des camps de concentration, Amazon Canada fait preuve d’un manque de jugement exceptionnel quant à ce qu’elle autorise sur son site web. Nous demandons à Amazon de rectifier cette situation immédiatement.»

Faites savoir à Amazon ce que vous pensez en envoyant un courriel à Joanne Pitkin, directrice principale de la politique numérique d’Amazon Canada, à [email protected] Vous pouvez également tweeter @Amazonca.