JEWISH HERITAGE MONTH PARTNER: NEW WESTMINSTER, BRITISH COLUMBIA

Mayor Jonathan X. Cote

Founded on the banks of the Fraser River in 1858, 20 km southeast of today’s Vancouver, New Westminster was the first capital of the new colony of British Columbia.

The title only lasted to the merger with the colony of Vancouver Island in 1866 when Victoria became the enlarged province’s capital. But for much of the rest of the19th century, New Westminster was mainland British Columbia’s largest city. That title of most populous city only passed to Vancouver in 1895.

The settlement was named by Queen Victoria in honour of the British Parliament in the Borough of Westminster in London. New Westminster was the first municipality incorporated in British Columbia and it was the base that outfitted those off to the Fraser River gold rush. New Westminster’s leadership diminished when the Canadian Pacific Railway was extended in 1887 the short distance westward to the shores of Burrard Inlet where the new town of Vancouver quickly boomed as an all-year warm water port.

Today New Westminster retains much of its historic charm. It’s population has grown from 33000 in 1961 to just under 79,000 today. The city is multicultural as well. Almost 40% today identify as visible minorities with large Chinese, South Asian and Filipino populations.

The Jewish community is far smaller. There are no synagogues or Jewish centres currently within the city. Nearby Jewish institutions can be accessed in nearby Burnaby or Coquitlam.

Nonetheless Mayor Jonathan X. Cote felt it was important to proclaim May 2022 as Jewish Heritage Month in New Westminster. He noted that Jews have excelled in a wide range of endeavours that have contributed to the success of British Columbia and of Canada.

Cote has served on New Westminster Council since 2005, first as a City Councillor, and since 2014 as Mayor. He has always promoted tolerance in his community. New Westminster, as part of the Greater Vancouver Area, is witnessing a growth in its Jewish community.

Mayor Cote has announced he won’t seek another mandate in British Columbia’s municipal elections in October, B’nai Brith wishes him success in his future endeavours.

Fondée sur les rives du fleuve Fraser en 1858, à 20 km au sud-est de l’actuelle ville de Vancouver, New Westminster a été la première capitale de la nouvelle colonie de la Colombie-Britannique.

Ce titre n’a duré que jusqu’à la fusion avec la colonie de l’île de Vancouver en 1866, lorsque Victoria est devenue la capitale de la province élargie. Mais pendant la majeure partie du reste du 19e siècle, New Westminster a été la plus grande ville de la ColombieBritannique continentale. Le titre de ville la plus peuplée n’est passé à Vancouver qu’en 1895.

La colonie a été nommée par la reine Victoria en l’honneur du Parlement britannique dans le Borough de Westminster à Londres. New Westminster a été la première municipalité constituée en société en Colombie-Britannique et c’est la ville qui a servi de base pour équiper ceux qui partaient à la ruée vers l’or du fleuve Fraser. Le leadership de New Westminster a diminué lorsque le chemin de fer du Canadien Pacifique a été prolongé en 1887 sur une courte distance vers l’ouest jusqu’aux rives de l’inlet Burrard, où la nouvelle ville de Vancouver a rapidement pris son essor en tant que port d’eau chaude ouvert toute l’année.

Aujourd’hui, New Westminster conserve une grande partie de son charme historique. Sa population est passée de 33 000 habitants en 1961 à un peu moins de 79 000 aujourd’hui. La ville est également multiculturelle. Près de 40% des habitants s’identifient aujourd’hui comme des minorités visibles, avec de grandes populations chinoises, sud-asiatiques et philippines.

La communauté juive est beaucoup plus réduite. Il n’y a actuellement aucune synagogue ou centre juif dans la ville. Les institutions juives les plus proches sont accessibles dans les villes voisines de Burnaby ou Coquitlam.

Néanmoins, le maire Jonathan X. Cote a estimé qu’il était important de proclamer mai 2022 comme le mois du patrimoine juif à New Westminster. Il a fait remarquer que les Juifs ont excellé dans un large éventail d’activités qui ont contribué à la réussite de la Colombie-Britannique et du Canada.

M. Cote siège au conseil municipal de New Westminster depuis 2005, d’abord comme conseiller municipal, puis comme maire depuis 2014. Il a toujours fait la promotion de la tolérance dans sa communauté. New Westminster, qui fait partie de la région du Grand Vancouver, connaît une croissance de sa communauté juive.

Le maire Cote a annoncé qu’il ne sollicitera pas un autre mandat lors des élections municipales de la Colombie-Britannique en octobre, B’nai Brith lui souhaite de réussir dans ses futurs projets.

JEWISH HERITAGE MONTH PARTNERS

COMMANDITAIRES DU MOIS DU PATRIMOINE JUIF