JEWISH HERITAGE MONTH PARTNER: FREDERICTON, NEW BRUNSWICK

Mayor Kate Rogers

Fredericton is New Brunswick’s capital city. founded in 1785. It has grown today to encompass a population of 60,000.

The city’s Jewish community is relatively small but is augmented by Jewish students attracted to the University of New Brunswick and Saint Thomas University which together make Fredericton the centre of higher education in the province. As well ,aside from the presence of the New Brunswick Legislature, the city hosts most provincial government departments, bringing visitors, including Jews, to the municipality for all sorts of reasons.

The local Jewish community dates from 1896. A congregation was incorporated in 1929 as the community grew. High Holiday services were originally held at the Orangeman’s Hall on Queen Street, until the Sgoolai Israel Synagogue was built in 1934.

That historic building continues to service the community until this day. About 60 Jewish families live in the city.

B’nai Brith’s appeal for Fredericton to celebrate Jewish heritage Month was warmly welcomed by Mayor Kate Rogers. Her proclamation states that it is hoped that “Jewish Heritage Month will celebrate inspirational Jewish Canadians and educate Canadians about Canada’s Jewish community.”

Fredericton’s governance model has proclamations apply for one year only. Accordingly, B’nai Brith intends to make the same request to the city next year. We hope Jewish Heritage Month will help residents discover the rich Jewish history that dates back more than 125 years in Fredericton.

Mayor Rogers, elected in June 2021, is the first woman Mayor in Fredericton history. Her platform supports promoting inclusion and fostering dialogue between communities. She has told City Council that there is no room for bigotry in any form in Fredericton.

Frédéricton est la capitale du Nouveau-Brunswick, fondée en 1785. Elle s’est développée et compte aujourd’hui une population de 60 000 habitants.

La communauté juive de la ville est relativement petite, mais elle est renforcée par les étudiants juifs attirés par l’Université du Nouveau-Brunswick et l’Université Saint Thomas qui, ensemble, font de Frédéricton le centre de l’enseignement supérieur de la province. De plus, outre la présence de l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick, la ville accueille la plupart des ministères du gouvernement provincial, ce qui amène des visiteurs, y compris des Juifs, dans la municipalité pour toutes sortes de raisons.

La communauté juive locale date de 1896. Une congrégation a été incorporée en 1929, au fur et à mesure de la croissance de la communauté. À l’origine, les offices des fêtes avaient lieu dans l’Orangeman’s Hall de la rue Queen, jusqu’à la construction de la synagogue Sgoolai Israel en 1934.

Ce bâtiment historique continue de servir la communauté jusqu’à ce jour. Environ 60 familles juives vivent dans la ville.

L’appel de B’nai Brith pour que Frédéricton célèbre le mois du patrimoine juif a été chaleureusement accueilli par la mairesse Kate Rogers. Sa proclamation indique que l’on espère que « le Mois du patrimoine juif célébrera les Canadiens juifs inspirants et éduquera les Canadiens sur la communauté juive du Canada ».

Selon le modèle de gouvernance de Frédéricton, les proclamations ne s’appliquent que pour un an. Par conséquent, B’nai Brith a l’intention de faire la même demande à la ville l’année prochaine. Nous espérons que le Mois du patrimoine juif aidera les résidents à découvrir la riche histoire juive qui remonte à plus de 125 ans à Frédéricton.

La mairesse Rogers, élue en juin 2021, est la première femme maire de l’histoire de Frédéricton. Sa plateforme soutient la promotion de l’inclusion et le dialogue entre les communautés. Elle a dit au conseil municipal qu’il n’y a pas de place pour le sectarisme sous toutes ses formes à Frédéricton.

JEWISH HERITAGE MONTH PARTNERS

COMMANDITAIRES DU MOIS DU PATRIMOINE JUIF